En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies similaires, pour vous proposer des contenus personnalisés en fonction de vos centres d'intérês et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici

ELANEE Lot de 2 Tests de PH Vaginal d'Auto-Diagnostic

Les 2 Tests de PH Vaginal Elanee vous permettent de déterminer et d'identifier les infections bactériennes à temps.

Quantité

    Ajouter à une liste de naissance

    Vendeur(s)
    Quantité
      Description

      Les 2 Tests de PH Vaginal d'Auto-Diagnostic Elanee vous permettent de déterminer et d'identifier les infections bactériennes à temps.

       

      Le test d‘auto-diagnostic du pH vaginal ELANEE à réaliser soi-même se compose d‘un applicateur vaginal d‘environ
      8 cm, intégrant une bandelette de mesure du pH (bandelette réactive au pH MERCK, pH 4,0 – 7,0)

       

      Usage et utilisation conforme : 


      Le test d‘auto-diagnostic du pH vaginal ELANEE est un test rapide permettant de déterminer le pH vaginal. Ce test est un diagnostic in vitro à réaliser soi-même pour déterminer la présence d‘infections bactériennes dans les sécrétions vaginales.

      Le résultat du test donne des indications sur un éventuel déséquilibre de la flore vaginale. La découverte d‘une valeur anormale permet de corriger le problème à un stade précoce. Les perturbations de la flore vaginale favorisent les infections bactériennes. L’interprétation du résultat du test (infection bactérienne, infection fongique ou trichomonas) en combinaison avec les symptômes spécifiques figurent sur les pages 44 et 45.

      Dès lors que les résultats du test montrent les premiers signes d‘un écart par rapport à la norme, une analyse complète par un médecin est conseillée.

      Le test d‘auto-diagnostic du pH vaginal ELANEE n‘est pas adapté à des fins autres que celles mentionnées.

       

      Domaine d’application : 

      L‘utilisation de ce test est strictement réservée aux femmes, puisque des sécrétions vaginales sont nécessaires à l‘humidification de la bandelette en papier.


      L‘utilisation du test d‘auto-diagnostic du pH vaginal ELANEE est appropriée dans les situations suivantes :


      • Vaginose bactérienne

      • Après un traitement anti-infectieux (par antibiotiques par ex.)

      • Dans le cadre d‘analyses préventives
      • Pendant la grossesse
      • En cas de risque connu d‘accouchement prématuré
      • Après une relation sexuelle avec un nouveau partenaire
      • En cas de troubles de la région génitale (sensation de brûlure, démangeaison, odeur désagréable, pertes)
      • Avant et après une opération à l‘intérieur du vagin


      Principe de fonctionnement : 


      Le test d‘auto-diagnostic du pH vaginal ELANEE est une méthode fiable et indolore pour déterminer le pH vaginal.
      Dès que la partie de l‘applicateur dédiée à la mesure du pH entre en contact avec les sécrétions vaginales, sa couleur
      change. Cette couleur correspond aux différentes valeurs de pH de l‘échelle de mesure, c‘est elle qui fournit le
      résultat du test. L‘utilisation régulière du test d‘auto-diagnostic du pH vaginal ELANEE pour déterminer la valeur du
      pH dans le vagin permet de détecter avec fiabilité les troubles de la flore vaginale.

       

      Contexte médical et restrictions d‘utilisation :


      Un pH acide (entre 3,8 et 4,4) est indispensable au bon fonctionnement du système de défense vaginal. Il permet de lutter efficacement contre les agents pathogènes et l‘apparition d‘infections vaginales. De nombreux facteurs régulent la composition et le fonctionnement de l‘écosystème microbien vaginal, préservant ainsi sa fonction protectrice naturelle. Les lactobacilles sont un des principaux facteurs. Une flore vaginale saine constitue donc la défense la plus importante et la plus naturelle contre les maladies vaginales.

      Certaines circonstances peuvent cependant modifier la valeur du pH vaginal de façon transitoire et, par conséquent, fausser les résultats de cette mesure. Pour la mesure et l‘interprétation des résultats, les restrictions suivantes sont à prendre en considération.

       

      Contenance : 2 applicateurs de test, emballés séparément dans un sachet plastique, avec échelle de couleur imprimée, 1 mode d’emploi

       

      Fabriqué en France.

      Composition
      Utilisation

      Précautions d'emploi :

       

      Veuillez lire attentivement la notice avant d'utiliser le test.

      Le test s'effectue de façon simple et hygiénique. Le résultat est lu sur une échelle de couleurs après quelques secondes.

      Conservez le test à température ambiante dans le sac de protection fermé, dans un endroit inaccessible aux enfants.

       

      Attention !

      N'utilisez chaque test qu'une seule fois.

      N'utilisez pas le test après la date de péremption.

      N'ouvrez le test qu'au moment de l'utiliser.

      Procéder soi-même à la mesure du pH ne remplace pas le dépistage régulier par un gynécologue ou un médecin.

      L'applicateur ne détermine que le pH, mais ne dépiste pas une infection.

       

      Prise de la mesure :


      • au moins 12 heures après des relations sexuelles sans préservatif (le sperme peut falsifier le résultat du test)
      • au moins 12 heures après l‘application d‘un médicament au niveau du vagin (pessaire, crème, gel, etc.)
      • en dehors des règles et des 3 ou 4 jours qui les suivent
      • au moins 15 minutes après la miction (les traces d‘urine peuvent fausser le résultat du test)
      • ne pas utiliser après la douche ou une toilette des parties génitales externes.


      Les facteurs suivants peuvent notamment avoir un impact sur la valeur du pH vaginal :


      • Vaginose bactérienne
      • Infection mixte bactérienne
      • Maladies sexuellement transmissibles
      • Rupture prématurée de la poche des eaux
      • Carence en oestrogènes
      • Infections de plaie post-opératoires
      • Toilette intime excessive
      • Traitement antibiotique

       

      Faux-positif :


      Un faux-positif signifie qu‘une valeur de pH supérieure à la normale apparaît alors que le pH réel des sécrétions vaginales est normal. Cela peut par exemple se produire en cas de présence d‘impuretés liées à la présence d‘urine ou de liquide amniotique.


      Faux-négatif :


      Un faux-négatif signifie qu‘une valeur de pH supérieure à la normale n‘apparaît pas alors que le pH réel des sécrétions vaginales est supérieur à la normale. Cela peut être dû à la présence de résidus de crèmes, de gels ou d‘ovules vaginaux, qui entraînent une acidification temporaire des sécrétions vaginales et qui se trouvent encore dans le vagin peu avant la mesure.


      Utilisation et interprétation des résultats


      En dehors de la grossesse, il est conseillé de procéder à ce test une fois par mois ou en cas de suspicion d‘infection.
      Pendant la grossesse, le test doit être effectué deux à trois fois par semaine. Cela permet de s‘assurer que le pH vaginal est normal entre deux rendez-vous chez votre gynécologue. Une vaginose bactérienne est diagnostiquée dans 15 à 20 % des grossesses. En mesurant régulièrement leur pH vaginal, les femmes enceintes peuvent réduire les risques d‘infection.
      La marche à suivre doit être respectée scrupuleusement pour obtenir des résultats fiables. La mesure du pH vaginal
      est simple et totalement indolore.

      Sécurité
      Marque
      Avis